Aux Etats-Unis, trois grands constructeurs automobiles face aux grévistes

C’est une grève d’une ampleur rare dans le secteur de l’automobile américain. Vendredi 15 septembre, à minuit, le syndicat américain des ouvriers de l’automobile a lancé une grève simultanée dans trois usines majeures, alors que les négociations salariales étaient toujours dans l’impasse à l’expiration de la convention collective.

« Pour la première fois de notre histoire, nous ferons grève chez les trois membres du “Big Three” », a déclaré le président du syndicat United Auto Workers. Les trois usines concernées – Ford, Stellantis et General Motors –, qui emploient au total quelque 12 700 salariés, sont essentielles à la production de certains des modèles les plus vendus par les trois constructeurs. Le cabinet de conseil Anderson Economic Group estime qu’une grève de dix jours pourrait représenter plus de 5 milliards de dollars (4,69 milliards d’euros) de perte de revenus pour l’économie américaine.

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

You may also like...