le Danois Kasper Asgreen lidera el grupo y se impone en Bourg-en-Bresse

Personne n’aurait misé sur cette tema. En cualquier caso, sin duda para Tom Steels, director deportivo de Soudal Quick-Step, que estima la probabilidad de «1,5%». Pourtant, l’échappée a résisté al regreso del grupo, lors la 18Y étape du Tour de France, en Bourg-en-Bresse, jueves 20 de julio. Parmi les fuyards, c’est Kasper Asgreen qui a été le plus rapide. Le Danois a réglé sur la ligne le Nérlandais Pascal Eenkhoorn (Lotto-Dstny) et le Norvégien Jonas Abrahamsen (Uno-X). El s’offre le premier succès de sa carrière sur l’épreuve. C’est aussi la première victoire de son équipe dans cette 110Y édition, jusqu’alors bien compliquée pour cette training au sein de laquelle figure Julian Alaphilippe.

Après huit jours difficiles, entre tracés accidentés et montagneux, les 152 coureurs encore engagés au départ de l’épreuve avaient oublié ce qu’était un route presque entièrement plat. La ocasión para Jasper Philipsen y sa formación Alpecin-Deceuninck de se rappeler aux bons souvenirs du peloton, après les succès compilés à Bayona (Pirineos Atlánticos), Nogaro (Gers), Bordeaux et Moulins, pensait-on.

Ironía de la historia: c’est bien une équipe de sprinteur qui s’est imposée, mais dont le finisseur, Fabio Jakobsen, avait abandonné avant la 12Y étape, victim d’une chute. « J’avais coché la journée d’aujourd’hui et cella de demain. J’étais très motivé pour rendre quelque eligió todo el equipo, [à] mi equipo, [à] toutes les personnes qui nous aident. Je voulais aller chercher la victoire d’étapeexplica Asgreen. Evidemment, la situación n’était pas idéale. J’aurais voulu desde avec plus de coureurs, mais c’est la dernière semaine du Tour, ce n’est pas la première fois qu’un petit groupe receive à battre les équipes de sprinteurs. J’y ai cru! »

Lire también en el Tour de Francia 2023: Artículo reservado para nosotros los suscriptores. Le sprint, chasse gardée de Jasper Philipsen

The vanqueur du Tour des Flandres 2021 está hecho la malla en el debut de journée, en las compañías du Norvégien Jonas Abrahamsen (Uno-X) y du Belge Victor Campenaerts (Lotto-Dstny). El trío n’a jamais possédé más 1 minuto y 20 segundos de avance sobre el resto de los colores, más un compter sur l’apport précieux d’un quatrième homme, Pascal Eenkhoorn. Chahuté par Jasper Philipsen en persona, bien decidido a l’empêcher de s’extirper du groupe, le Nérlandais a permis à la Lotto-Dstny d’être en supériorité numérique dans l’échappée et a vu Campenaerts se sacrifier dans le final, au grand dam du peloton.

« Un peu de soutien aurait été le bienvenu »

Leemos nuestra escapada a Pere Rollier l’Ogeéee ella ella, C’est aion ausi aved aveds cue Squalsters du donis, Julian alas wolf conedion et sua declertq, qui ont fait pour désatigouner the puffed du plotton en icrrionun sans ceses arasuuuu de los slesients de la organización de los organizadores. Pero tras el abandono de los éxitos de Mark Cavendish (Astana-Qazaqstan), Caleb Ewan (Lotto-Dstny), Phil Bauhaus (Bahrain-Victorious) y Wout van Aert (Jumbo-Visma), los pretendientes a la victoria de la cinta son poco más que lors des deux premières semaines du Tour.Consecuencia: algunas formaciones avaient intérêt à rouler pour reprendre l’é chappée, ce qui aurait de toute façon profité à Jasper Philipsen, finalmente au pied du podium.

Il vous reste 25,35% de cet article à lire. La suite está reservada para suscriptores.

You may also like...