Au Mexique, le président « AMLO » est aussi une star de YouTube

Au Mexique, la nouvelle n’a guère étonné, mais, à l’étranger, elle pourrait sembler incongrue. Ainsi, la conférence de presse quotidienne du président mexicain, Andrés Manuel López Obrador (centre gauche), dit « AMLO », a été le programme en streaming de langue espagnole le plus suivi au mois d’août partout dans le monde.

Telle est la conclusion de Streams Charts, l’entreprise qui mesure la popularité des « lives du monde entier », ces émissions en direct sur les principales plates-formes (YouTube, Twitch, Kick, Trovo, Nimo TV…). Sur l’année, « AMLO » intègre même le classement des dix créateurs de contenus les plus vus en langue espagnole. Ultime prouesse : il est la seule personnalité politique ! Les autres noms de la liste sont tous des gameurs, qui retransmettent en direct des parties de jeux vidéo.

Le président mexicain accumule ainsi sur YouTube deux cent huit heures de transmission et plus de treize millions d’heures de vues entre janvier et septembre. Cette performance, il la doit à la célèbre matinale qu’il assure, depuis son élection, en décembre 2018, cinq jours sur sept, chaque matin de 7 heures à 9 heures. Sa mañanera est retransmise sur sa chaîne, mais également sur les chaînes de la télévision publique et les sites Web des principaux journaux et radios mexicains.

Le seul politique sur le podium

« Le classement de Streams Charts ne prend en compte que YouTube, mais notre audience est beaucoup plus importante », s’est félicité Jesús Ramírez Cuevas, le porte-parole de la présidence, en annonçant le palmarès le 21 septembre. Si « AMLO » est le seul politique sur ce podium, c’est surtout parce que cette « conférence de presse quotidienne est un exercice absolument inédit. Il n’en existe aucun autre exemple dans le reste du monde », explique Raúl Cortés, enseignant en journalisme et auteur d’un livre sur la communication du président (El choque inevitable, Grijalbo, non traduit).

Cette matinale a inspiré le développeur informatique Magio Bustillos, qui se présente comme un « hackeur ». Depuis l’Etat du Chihuahua, dans le nord du Mexique, il anime un festival de programmeurs où sont créés podcasts et logiciels. « J’ai toujours considéré “AMLO” comme un influenceur de premier plan, bien avant qu’il intègre le classement de Streams Charts. Il a réalisé plus de mille cent matinales, c’est gigantesque ! », s’enthousiasme le jeune homme de 32 ans, casquette vissée sur le front, casque sur les oreilles et entouré d’écrans. En découvrant Whisper, un logiciel de reconnaissance vocale qui permet de retranscrire les vidéos, il a enfin les moyens de mettre en valeur ces mañaneras. En avril, il lance Amlopedia (dont le nom fait référence à l’encyclopédie en ligne Wikipédia), créé en quelques semaines.

Il vous reste 50.34% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

You may also like...